Les Fours du Peyre-Arse et la Brèche de Roland (15)

Dans les Monts du Cantal, marquant la limite des communes de Lavigerie et de Mandailles-Saint-Julien, se dresse une “muraille” nommée les Fours du Peyre-Arse. Son milieu est coupé d’une brèche appelée le “Pourtaou”.

Les Fours du Peyre-Arse :

Les Fours du Peyre-Arse est une des crêtes les plus aériennes des Monts du Cantal qui se situe entre le Puy Mary et le Puy de Peyre-Arse.

Son altitude est variable entre 1630 et 1680 mètres et sa longueur est d’environ 1 kilomètre.

Les Fours du Peyre-Arse forment une barrière naturelle entre les vallées de l’Impradine et de la Jordanne.

Du côté de la vallée de l’Impradine, les Fours du Peyre-Arse surplombe le cirque d’Eylac.

A noter que ce vestige volcanique se situe sur le chemin de randonnée GR4. Son passage est délicat au niveau de la Brèche de Roland, prudence.

La Brèche de Roland : le “Pourtaou”

Nommée ainsi en référence à sa ressemblance avec celle des Pyrénées, la Brèche de Roland est situé au milieu des Fours du Peyre-Arse.

Cette coupure est appelée en occitan Auvergnat le “Pourtaou“, c’est à dire “le portail”.

Selon le site de la mairie de Laveissière, la Brèche de Roland a donné son nom à la formation de Roland.

C’est une coulée qui fait 4 km de long et 150m d’épaisseur.

Cette dernière “est composée d’une alternance de lits cendreux et de strates scoriacées, correspondant à une succession de retombées d’éléments volcaniques“, comme le précise ainsi le site de la mairie de Laveissière.

A noter que la Brèche de Roland se situe sur le chemin de randonnée GR4. Son passage est délicat, prudence.

Pour en savoir plus / Sources :

2 Comments

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.