La vallée de l’Impradine et le cirque d’Eylac (15)

La vallée de l’Impradine et le cirque d’Eylac sont situés sur la commune de Lavigerie, sur la face nord-est du plus vaste volcan d’Europe : le volcan du Cantal (près de 70kms de superficie).

Cette ancienne vallée glacière est dominée par d’imposant Puys qui sont le Puy de Perse-Arse (1806m), le Puy Mary (1783m) et le Puy de Niermont (1620m).

La vallée de l’Impradine :

La vallée de l’Impradine s’étend du pied du Puy Mary jusqu’à sa rencontre avec la vallée de la Santoire quelques kilomètres plus loin.

L’impradine est aussi le nom de la rivière qui serpente dans cette vallée. Elle prend sa source à 1 600 mètres d’altitude au niveau du cirque d’Eylac. Elle coule uniquement sur la commune de Lavigerie.

La rivière l’Impradine serpentant au cœur de la vallée
La vallée de l’Impradine depuis le Puy de Peyre-Arse

Plutôt paisible, cette rivière offre une cascade assez discrète au cœur de la vallée.

D’autre petites cascades se forment également en périphérie par des ruisseaux dévalant les pentes volcaniques.

Le cirque d’Eylac :

Surplombé par un mur de corniches qu’on nomme “Les fours du Peyre-Arse” avec un plancher bien marqué et son verrou incisé par les ruisseaux, le cirque d’Eylac constitue le plus bel exemple de cirque glaciaire du volcan cantalien.

Depuis le cirque on peut apercevoir une coupure au milieu des Fours du Peyre-Arse : c’est le “Pourtaou” (« le portail » en auvergnat). Cette dernière est plus connue sous le nom de Brèche de Roland en référence à sa ressemblance avec celle des Pyrénées.

Les Fours du Peyre-Arse et la Brèche de Roland depuis le cirque d’Eylac
La Brèche de Roland, un véritable “Pourtaou” sur le cirque d’Eylac et la vallée de l’Impradine

Dominé par les géométries pyramidales du Puy de Peyre-Arse et du Puy Mary, le cirque d’Eylac est un véritable refuge pour la faune et la flore.

Vaches Salers en estive

Pendant la période d’estive, les vaches Salers et les marmottes sont les gardiennes de ce véritable amphithéâtre.

Une vache Salers admirant la pyramide du Cantal, le Puy Mary

Le savez-vous : la marmotte siffle pour prévenir ses congénères du danger. Portant à plusieurs kilomètres, ce sifflement est un véritable signal d’alarme.

Marmotte au coeur du cirque d’Eylac

Autres photos :

Vallée de l’Impradine vue depuis le Puy de Peyre-Arse
Vallée de l’Impradine vue depuis le Puy de Peyre-Arse
Vallée de l’Impradine vue depuis le Puy de Peyre-Arse
Vallée de l’Impradine vue depuis le Puy de Peyre-Arse
Cœur de la vallée de l’Impradine
Vallée de l’Impradine vue depuis les pentes du Puy de Niermont
Vallée de l’Impradine vue depuis les pentes du Puy de Niermont
La rivière l’Impradine
La rivière de l’Impradine
Au cœur de la vallée de l’Impradine
Au cœur de la vallée de l’Impradine
Au cœur de la vallée de l’Impradine
La vallée de l’Impradine et le cirque d’Eylac depuis les pentes du Puy de Niermont

On en parle à la radio :

Pour retrouver mon intervention sur France Bleu Pays d’Auvergne sur ce sujet, rendez-vous sur cette page.

Pour en savoir plus / Sources :

2 Comments

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.