La cascade de Babory (15)

Stupéfiant ! Tel a été ma réaction quand je suis arrivé dans le cirque basaltique où coule cette cascade. Ce lieu surréaliste, que l’on dirait sorti tout droit d’un film ou d’un conte, a été une véritable surprise. Le fait de le découvrir en plein mois de janvier entouré d’orgues de glaces, n’a fait qu’accroitre mon ébahissement devant ce décor presque irréel et reposant.

Présentation :

La cascade de Babory (appelée également cascade du Sailhant) est située sur la commune d’Andelat dans le Pays de Saint-Flour.

Pour y accéder, rien de plus simple. Un parking est disponible au pied de l’épais éperon basaltique où est niché le Château de Sailhant.

Un chemin balisé le contourne et amène 500m plus loin dans un cirque d’environ 25m de diamètre, forgé par une ancienne coulée de lave qui peut atteindre les 30m de haut par endroit.

La cascade descend au milieu de celui-ci avant de plonger dans un lac.

Les Légendes du Gouffre du Sailhant :

Le Gouffre où se jette la cascade est sujet à deux légendes :

« Au-dessus du gouffre se trouve un pré. L’herbe y est bonne, à ce que disent les vaches, mais le pré, lui, penche beaucoup. On raconte qu’une fois, au moment de faner, une jeune servante menait l’attelage de maîtres.

Et, pendant que les bouviers entassaient le foin sur le char, celle-ci retenait les bœufs. Quand le char fût plein, la servante piqua les bœufs avec l’aiguillon pour leur faire faire demi-tour.

Mais les bêtes ne voulurent pas se retourner. La servante n’avait-elle pas la manière de les mener ? Les bœufs avaient-ils attrapé la mouche ? N’étaient-ils pas assez forts pour porter la charge ? Toujours est-il que les bêtes avançaient et la servante reculait…

Bientôt, tout ce monde se mit à glisser, à glisser de plus en plus vite sur la pente et, femme, bêtes, charrette de foin, tout cela se précipita dans le gouffre. Jamais personne ne les revît.

Pourtant, les nuits de pleine lune, si vous avez l’oreille fine, vous entendrez le char rouler et la servante marcher en sabots au fond du gouffre pavé… » (Récit-Occitan).

Une autre légende raconte qu’un trésor est à chercher au fond du gouffre. En effet, des sacs remplis de pièces d’or, de vaisselle rare et autres objets précieux auraient été jetés là afin qu’ils soient épargnés du pillage. Ils y seraient toujours 🙂 ! (Cantal Cascades)

Autres Photos :

Pour en savoir plus / Sources :

2 Comments

Répondre à Julien Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.