Le Lac d’Aydat (63)

Le Lac d’Aydat se situe dans le Puy-de-Dôme sur la commune d’Aydat au sud-ouest de Clermont-Ferrand. Avec une superficie de 65 hectares, le Lac d’Aydat est le plus grand lac naturel d’Auvergne. Ce dernier possède une profondeur maximale de 15 mètres. Son altitude est de 837 mètres.

Un lac d’origine volcanique :

Tout comme le Lac de la Cassière, le Lac d’Aydat est d’origine naturelle. En effet, ces deux « frères » se sont créés suite aux éruptions des Puys de Lassolas et de la Vache, il y a plus de 8600 ans. La coulée de lave (la cheire d’Aydat) a ainsi coupée en deux le lit de la Veyre, créant ainsi ses deux lacs de part et d’autre de se « barrage volcanique ».

Situé dans un remarquable cadre boisé, l’environnement du lac est propice à des promenades (le tour du lac fait 5,5 km).

En faisant le tour, vous pourrez apercevoir l’île Saint-Sidoine (située près de la rive nord du lac). Cette dernière possède ce nom en souvenir de l’évêque Sidoine Apollinaire qui possédait une villa romaine au bord du lac.

Un lac de pêche :

Bien que fortement fréquenté en période estivale, le lac d’Aydat a su garder des berges boisées et sauvages le long desquelles la pêche peut se pratiquer en toute sérénité avec en plus un panorama des plus agréable.

De nombreuses espèces piscicoles y sont présentes, offrant aux pêcheurs de multiples possibilités. Les poissons blancs sont très bien représentés avec une forte population de gardons de belle taille ainsi que des brèmes, tanches et quelques ablettes.

Zone Humide d’Aydat :

Cette zone humide a été comblée, sous environ 1 m de remblais, durant les années 1970 afin d’utiliser la surface pour un terrain d’entrainement de football, un parking et une aire de jeux.


Les travaux en 2011/2012 ont consisté principalement en du terrassement (déblais principalement) à l’entrée du Lac d’Aydat pour retrouver et remettre en fonctionnement la zone humide naturellement présente auparavant.


Le rôle principal de la zone humide est celui d’une zone « tampon » c’est-à-dire d’épurer les eaux de « La Veyre » grâce à la présence d’une végétation adaptée. Pour en savoir plus nous vous invitons à vous rendre sur le site du SMVVA.

Autres photos du Lac d’Aydat :

Pour en savoir plus / Sources :

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*