Vieille-Brioude / Veïa-Bride (43)

La commune de Vieille-Brioude est située au nord-ouest de la Haute-Loire, au sud de Brioude. En occitan Auvergnat, cette commune se nomme Veïa-Bride.

Du haut de son éperon rocheux, le bourg domine la vallée de l’Allier à la confluence du Ceroux. La rivière Sénouire se jette également dans l’Allier au niveau de cette commune.

Environ 1200 Brivadoises et Brivadois vivent dans ce territoire au fort passé viticole.

Vieille-Brioude, une histoire de plus de 1000 ans

Le bourg de Vieille-Brioude a été construit il y a plus de 1000 ans. Il a pris la place d’un château, aujourd’hui disparu, qui a occupé une motte en plein cœur du village.

Le bourg a toujours été marqué par son pont renforcé du 19ème siècle, un ultime passage sur l’Allier.

Côté histoire, on notera le passage du roi Lothaire et de son fils (futur Louis V). Ils ont séjourné à Vieille-Brioude, à l’occasion du mariage du second avec Adélaïde d’Anjou, selon le site de la Mairie de cette commune Altiligérienne.

Eglise Sainte-Anne :

L’église Sainte-Anne, qui a été construite au XIIème siècle, est de style roman. Elle a fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 31 décembre 1980.

Selon le site Monumentum, “cette église romane comporte une nef unique de trois travées voûtées en berceau et une abside en cul de four“.

Sur la façade occidentale, la partie supérieure du fronton a été modifiée à l’époque classique“.

L’aspect extérieur est servi par la coloration vive des pierres de taille“.

Le clocher et la chapelle latérale sud sont d’époque beaucoup plus récente“.

L’architecture intérieure, très sobre, est caractéristique de l’architecture auvergnate, en particulier le chœur décoré d’arcatures retombant sur des colonnettes qui est tout à fait typique“.

Le Musée Jardin de la Vigne :

Selon le site du musée, “En 1789, on trouvait 4.000 hectares de vigne sur Brioude et sa région. 100 ans plus tard, cette superficie avait doublé“.

Sur les 2.770 hectares que compte la Commune de Vieille-Brioude, 450 étaient recouverts de vigne. On disait alors qu’entre Brioude et Vieille-Brioude, « on ne pouvait jeter son chapeau sans qu’il ne tombe sur un cep de vigne »”.

De ce patrimoine qui contribua largement à faire vivre le pays ne subsiste aujourd’hui que quelques vignes entretenues par les derniers passionnés“.

Le projet de jardin musée est mis en œuvre par une équipe de bénévoles

L’inauguration officielle a eu lieu le 27 juin 1998

Ce musée constitue le point de départ d’une agréable balade qui vous conduira au pont de l’Allier, sous le musée et à travers les vieilles rues typiques.

A noter qu’en 1989 un magnifique pressoir à grand point a été érigé sur la place de la Croix des Prés. Il a été probablement acquis en Bourgogne et restauré en 1873.

Pont sur l’Allier :

Terminé en avril 1832, le pont existant a remplacé un ouvrage construit au XVème siècle et qui s’était effondré le 27 mars 1822.

Il est a noté que l’ancien pont avait une ouverture de l’arche de 54.57 mètres, ce qui en faisait la plus grande arche construite au Moyen-Âge.

Le nouvel ouvrage est construit en pierre de Volvic et en granite. D’une hauteur de 27.50 mètres, il a une arche de 45 mètres de portée.

Le Pont de la Bajasse :

Inscrit au titre des monuments historiques le 14 juin 2002, le Pont de la Bajasse a été bâti au XVème siècle pour franchir la Sénouire, affluent de l’Allier.

Pas de photos pour le moment

Ruisseau du Ceroux :

Le Ceroux est également un affluent de l’Allier qui la rejoint en dessous du bourg de Vieille-Brioude.

Dolmen et Menhir :

A proximité du village de Védrine se trouve un menhir et un dolmen.

Pour en savoir plus sur ces monuments mégalithiques, je vous invite à vous rendre sur cette page.

Randonnée :

Plusieurs circuits de randonnée s’offrent à vous à Vieille-Brioude. Depuis le site de la commune, vous pouvez consulter le circuit “Du Dolmen au Menhir” et celui “Autour de Dintillat“.

Il est a noté que la commune est traversée par de GR. Le GR300 qui est un des chemins de Compostelle qui relie Le Puy-en-Velay et le GR 470 “Sources et Gorges de l’Allier“.

Pour en savoir plus / Sources :

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.