Yronde-et-Buron (63)

La commune d’Yronde-et-Buron se situe entre Clermont-Ferrand et Issoire à côté de Vic-le-Comte.

Le rapprochement de ces deux « paroisses » est probablement antérieur au Moyen Âge.

Les habitants d’Yronde-et-Buronde se nomment les Yrondois et Buronnais.

La Citadelle de Buron et sa légende :

Cette simple enceinte fortifiée, qui surplombe le village de Buron, a été bâti au XIIIème siècle sur un pic volcanique : le Puy de la Motte.

Flanqué de quatre tours rondes, le château était entouré de deux enceintes fortifiées. Alors qu’elle avait été épargnée par Richelieu, la citadelle fut détruite par un incendie au XVIIIème siècle, suite à un violent orage.

Selon la page Histoire de la commune d’Yronde-et-Buron, les sources concernant l’histoire du château de Buron relèvent plus de la légende que des faits réels. Les sires de Buron causèrent, paraît-il, l’épouvante dans toute la région. Leurs brigandages étaient dit-on facilités par l’existence de nombreux souterrains reliant le château aux villages.

La légende est illustrée sur la voûte de la chapelle : « Robert, sire de Buron s’était rendu odieux par ses crimes à tel point qu’on l’avait surnommé « le garou » et qu’il était la terreur du pays. Ayant un jour saccagé un monastère de la région, à la tête d’une troupe de bandits, il massacra le prieur et les moines. C’est alors qu’au meurtre et au vol, succéda le sacrilège. Prenant le saint autel pour siège, il osa festoyer et boire dans le temple. A ce moment éclata un orage. Poussé par une voix impérieuse, il dû monter un cheval noir et disparut en poussant un cri ».

Selon cette légende, il n’y avait le lendemain plus que les ruines du château à contempler que le feu avait ravagé.

Pour en savoir également plus sur l’histoire de Buron, rendez-vous sur cette page.

La Butte de Buron : un cône dans la comté

Le Puy de la Motte fait partie de ses nombreuses buttes de la plaine sédimentaire de Limagne qui sont généralement des vestiges de coulées de lave ou de cheminées volcaniques. Entre 20 et 12 Ma, en un temps où des lacs occupaient la Limagne, une première série d’éruptions a porté le magma au contact des sédiments gorgés d’eau.

La chapelle de Buron :

Au début du XVIIIe siècle les habitants de Buron se décident à construire une chapelle au cœur du village après une collecte d’argent dans les montagnes alentour.

Une petite cloche apportée du château est installée dans le modeste campanile et les premiers exercices religieux ont lieu en 1722.

La voûte de la chapelle a été décorée en 1936 par Louis Dussour pour illustrer la légende du Garou.

Yronde :

L’église romane d’Yronde date du XIIème siècle. L’église offre des bas-côtés du XIXe siècle, et un chevet en hémicycle.

L’église est classée Monument Historique, en totalité, depuis le 2 mai 1961.

En 1997, l’église a été fermée à cause du danger que présentait sa vétusté. Les premiers travaux de réhabilitation ont débuté en 1998 et se sont échelonnés jusqu’en 2008. L’édifice a été rouvert au public en septembre 2008.

A côté de l’église se trouve le métier à ferrer du village. Cette construction destinée à attacher et soulever les animaux afin de les soigner et de les ferrer.

Autres photos :

Le château de Buron et le Puy-de-Dôme depuis le Puy Rousset
Yronde-et-Buron et la chaîne des Puys depuis le Puy Rousset
La chaîne des Monts Dore depuis le Puy Rousset

Pour en savoir plus / source :

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.